Fin de thérapie : quand c’est le moment d’arrêter

Avec les séances chez le psy, on en vient à nouer une relation particulière avec lui. Il peut alors être difficile d’arrêter les séances. La peur de rompre le lien qui s’est créé, et la peur du manque d’une oreille attentive font partie des raisons qui rendent réticents de nombreux patients qui veulent pourtant arrêter leur thérapie. Quand doit-on alors réellement arrêter les séances chez le psy ?

Vous avez atteint vos objectifs initiaux

L’on commence par aller chez un psy pour mieux appréhender et gérer une situation difficile de la vie privée ou professionnelle. Lorsqu’avec l’aide du psy on arrive à vaincre la mauvaise passe, y a-t-il encore une raison pour continuer de le voir ? Logiquement non. C’est souvent le cas pour des problèmes ciblés tels que les phobies, les addictions et le mal-être temporaire dû à des événements tels que le divorce ou la mort d’un être cher.

Vous êtes devenu indépendant

Le psy vous aide à prendre votre santé psychique et émotionnelle en main. Cependant, à partir d’un moment, vous pouvez ne plus avoir besoin de lui pour cela. Comment savoir que vous avez atteint ce niveau ? Posez-vous les questions suivantes :

  • Pourquoi ai-je besoin d’un psy présentement ?
  • Puis-je imaginer la vie sans mon psy ?
  • Saurai-je quoi faire sans l’aide de mon psy ?

Les réponses à ces questions pourront vous aider à déterminer si vous êtes encore dépendant ou non de votre psy pour maintenir votre équilibre émotionnel et psychique.

Le psy n’est pas le bon pour vous

Chaque psy a ses forces et ses faiblesses. Les traits de personnalité d’un psy peuvent aussi jouer grandement dans son efficacité avec vous. Si vous n’avez pas un bon feeling avec votre psy, vous ne pourrez pas tirer profit des séances au maximum. Il y a aussi certaines situations dans lesquelles vos sentiments envers le psy deviennent sexuels, érotiques ou amoureux. Dans presque tous les cas, ce type de sentiment vous empêchera d’avoir des séances très efficientes puisque votre jugement personnel sera brouillé. Parlez-en avec votre thérapeute. Il conviendra dans beaucoup de cas, pour votre bien, qu’il vaut mieux arrêter les séances avec lui.

D’autres raisons peuvent justifier la fin d’une thérapie. Si vous en ressentez le besoin, parlez-en avec votre psy sans hésitation.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un psychologue ? Consultez notre annuaire de professionnels et trouvez le près de chez vous.

Related Posts

Différence entre sophrologie et hypnose

Différence entre sophrologie et hypnose

La sophrologie et l’hypnose sont les deux approches thérapeutiques les plus populaires pour traiter les problèmes de santé mentale et
Hypnose traumatisme enfance

L’hypnose comme traitement contre les traumatismes d’enfance

Il se trouve que la petite enfance affecte l’adulte que nous devenons. En effet, ces premières années de votre vie,